Image default
Croyance

3 choses à connaitre sur les 7 cieux

À de multiples endroits dans le Coran, Allah nous parle du ciel, de la terre mais aussi des cieux. Beaucoup de versets mentionnent ces éléments qui composent notre magnifique planète. Et lorsqu’Allah nous parle d’une chose à plusieurs reprises, c’est qu’Il veut insister sur cette chose. Et lorsqu’Il insiste sur cette chose. C’est qu’Il souhaite que nous nous penchions et nous nous attardions dessus, car elle revête une importance particulière. Tel est le cas des cieux, mais aussi des 7 cieux de manière générale. 

Les versets qui parlent des cieux

49. C’est le nombre de fois où le mot « cieux » est cité dans le Livre Saint ! Et lorsque l’on s’attarde justement sur l’importance des cieux, on peut remarquer qu’Allah nous en parle de plusieurs manières différentes :

  • de manière divine et unique : c’est-à-dire qu’à Allah Seul appartiennent les cieux, que c’est Lui Seul qui a pu les créer, et que Lui Seul en connaît les moindres secrets et mystères : « Ne sais-tu pas qu’à Allah, appartient le royaume des cieux et de la terre […] » S2,V.107 ; «[…] Gloire à Lui ! Non ! Mais c’est à Lui qu’appartient ce qui est dans les cieux et la terre […] » S2,V.116 ; « […] Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. […] » S3, V.29 ; « Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. » S5, V.18
  • de manière à réflexion pour les hommes : c’est-à-dire qu’Il invite l’être humain à réfléchir, méditer, et raisonner sur les cieux, et leur création qui est totalement unique : « Certes dans la création des cieux et de la terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, […] en tout cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne. » S2, V.164 ; « En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, » S3,V.190 ; « « N’ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre  » S5,V.185 ; « Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ? » S67,V.3

Des versets profond

  • de manière à désavouer toute forme d’associationnisme (chirk) : c’est-à-dire qu’Allah défie les associateurs qui prennent des divinités en dehors d’Allah (telles que le noble prophète ‘Issa pour les chrétiens, les vaches pour les hindous, le feu pour les mazdéens etc.) en leur rappelant qu’Il est l’Unique Créateur des cieux et de la Terre, et qu’aucune divinité autre que Lui n’a pu créer cela : « Dis: « Informerez-vous Allah de ce qu’Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? » Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu’ils Lui associent !  » S10,V.18 ; « Dis: « Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. » S7,V.158 ; « Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n’a pas de compagne ? » S6,V.101
  • de manière à parler du temps : c’est-à-dire qu’Allah lie de manière directe la création des cieux avec le temps qu’Il a mis pour les créer, et Allah est Plus Savant quant au fait qu’Il ait créé les cieux et la Terre en six jours, et non pas dix, quinze, vingt etc. : « Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi : « istawa » sur le Trône. » S7,V.54 ; « Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. » S9,V.36 ; « Votre Seigneur est, Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi: « Istawa » sur le Trône, administrant toute chose. » S10,V.3 ; « Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, -alors que Son Trône était sur l’eau, » S11, V.7

La création des 7 cieux dans le Coran

De manière incontestable, les cieux sont au nombre de sept. D’ailleurs, le terme « sept cieux » est employé 8 fois dans le Coran

Ces 8 versets permettent d’informer le musulman sur un certain nombre choses concernant ceux-ci :

  • Allah a créé les sept Cieux en deux jours. Et Allah Seul connaît la raison pour laquelle Il les a créé en deux jours ;
  • Il existe dans chacun des cieux des créatures qui célèbrent la louange et la gloire d’Allah ;
  • Chaque ciel a une fonction bien précise ;
  • Les sept cieux sont superposés les uns sur les autres.

Les cieux et les 7 cieux dans la sounnah

La réalité des cieux et des 7 cieux apparaît également dans la sounna. Ce qui permet au musulman d’avoir encore plus d’informations à ce sujet. En effet, le Prophète (aleyhi salat wa salam) porte à notre connaissance des détails et des faits en rapport avec les cieux et sept cieux qui ne se trouvent pas dans la Parole d’Allah, ou alors qui viennent la confirmer :

  • L’immensité des sept cieux n’est rien comparée au Trône d’Allah : « Les sept cieux comparés au Repose-pied (koursy) ne sont que comme un anneau de fer jeté dans un désert et la grandeur du Trône par rapport au Repose-pied est comme celle de ce désert par rapport à cet anneau de fer. »  Abou Nouaym, authentifié par Cheikh Albani ;
  • Le mariage de Zaynab (qu’Allah l’agréée), femme du Prophète (aleyhi salat wa salam) où elle disait elle-même  : « Ce sont vos familles qui vous ont marié mais moi c’est Allah qui m’a marié du haut des sept cieux. » Boukhari ; cette parole faisant référence au verset suivant : « Puis quand Zayd eut cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu’il n’y ait aucun empêchement pour les croyants d’épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d’Allah doit être exécuté. » S33, V37
  • La distance entre deux cieux est de 500 ans de marche selon la parole d’Ibn Massoud. « L’espace qui sépare le ciel le plus bas de celui qui le suit est une distance parcourue en cinq cents ans de marche et l’espace qui sépare un ciel d’un autre  équivaut à une distance parcourue en cinq cents ans de marche. » Tabarani.
  • Les anges se prosternent partout dans le 1er ciel : « Il n’y a pas dans le ciel de la vie d’ici-bas l’espace d’un pied sans qu’il n’y ait un ange prosterné ou debout en train de prier et ceci est la parole des anges […] » Ibn Nasr, authentifié par Al Albani

En conclusion

Enfin, il est à rappeler que le Prophète Mohamed (aleyhi salat wa salam) lui-même a traversé les 7 cieux. En effet, pour arriver jusqu’au Trône d’Allah, lors du voyage nocturne (Al Israa wa Al Mi’râj). Ceci est relaté dans un long hadith où il explique que 5 prières lui ont été prescrites par Allah. Il s’agit de la seule obligation religieuse qui ait été légiférée aux dessus des cieux par le Prophète (aleyhi salat wa salam). Les cieux en Islam ont donc une valeur incommensurable. 

Articles dans la même catégorie

Les piliers de la foi

Abû 'Issa

3 conseils pour patienter face au mal des gens

Abû 'Issa

La Zakat

Abû 'Issa

Votre commentaire