Image default
Mari & Père

Les épouses du paradis (Houris)

Les Houris sont les épouses que le musulman aura au Paradis. En effet, il est important de savoir qu’il n’y à pas de célibataire dans la demeure divine.

« ….Au Paradis il n’y pa pas de célibataires »

(Muslim 2834 « Al Janna wa Sifatu na’imiha wa ahlihâ »).

Les Houris dans le Noble Coran

Le Très Haut dit (traductions rapprochées) :  

« Ils seront accoudés sur des tapis doublés de brocart. Et les fruits des deux jardins seront à leur portée pour être cueillis. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ?

Ils y trouveront les houris aux regards chastes, qu’avant eux aucun homme ou génie n’aura déflorées.

Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ? »

Surat 55 – Verset 54-57 

Des bienfaits que notre Créateur nous accorde

« Des houris cloitrées dans les tentes, lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ?

Qu’avant eux aucun homme ou génie n’a déflorées . Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ? »

Surat 55 – Verset 72 – 75 

« Là, il y aura des vertueuses et des belles . Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? »

Surat 55 – Verset 70 – 71 

« Ils seront accoudes sur des coussins verts et des tapis épais et jolis . Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez vous ? Béni soit le Nom de ton Seigneur, Plein de Majesté et de Munificience ! »

Surat 55 – Verset 76 – 78

Les houris possèdent une pureté inégalée

 « Ils auront là des épouses pures » 

Surat 2 – Verset 25 

Cela explique par le fait qu’elles n’ont ni menstrues ni lochies, qu’elles n’urinent pas, ne vont pas à la selle, ne crachent pas et ne se mouchent pas.

Elles sont également pures dans leurs mœurs, leur language, leurs habits et leur nature. 3Abullah Ibn al Mubârak rapporte d’après Abu sa3id que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit au sujet du verset 25 de la surat 2 :

« elles sont purifiées des menstrues, des lochies, de la souillure et du crachat »


(Ibn Al Mubârak : « Zawâid az zuhd »)

Le terme Houris aux grands yeux

At Tabarani rapporte qu’Umm Salama a dit :

« J’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم :

« explique moi ce que Allah le Très Haut veut dire par : « houris aux grand yeux. ».
Il صلى الله عليه وسلم répondit : « des Houris blanches, aux grands yeux. La paupière d’une Houri ressemble à l’aile d’un aigle. »
Je lui demandai une nouvelle fois : « explique moi ce que le Très Haut veut dire par : « comme des œufs cachés »


Il répondit : « leur pureté est celle des perles qui sont encore dans leur coquillage et que les mains n’ont pas touchées. ».

Elle demanda aussi : « explique moi ce que Allah veut dire par : « semblables au blanc cacheté de l’œuf ».


Il répondit : « elles sont aussi fines que la peau intérieure de l’œuf »

Elle demanda encore : « Ô Messager d’Allah, explique moi ce que Allah veut dire par : « aimantes et d’égale jeunesse ».Il répondit : « elles trouvèrent la mort, dans la vie ici-bàs, vieilles, aux yeux chassieux et aux cheveux grisonnants. Il les a récréées après la vieillesse et les a faites vierges, aimantes, désirantes, d’un même âge et d’un même jour de naissance. »

Le mérite des femmes d’ici-bas

Elle demanda : « Ô Messager d’Allah, qui sont meilleures : les femmes de la vie ici bas ou les Houris aux grands yeux ? »

Il répondit : « les femmes de la vie ici bas sont meilleures que celles du Paradis, comme l’est l’extérieur d’un habit par rapport à sa doublure »

Elle demanda : « Ô Messager d’Allah, par quoi (mais de quelle façon) ?
Il répondit : « grâce à leur prière, à leur jeûne et à leur adoration, Allah a couvert leur visage de lumière et leur corps de soie.

Elles ont le teint blanc, les habits verts, les bijoux tressés. Leur encensoirs sont faits de perles et leur peignes en or.

Elles disent : « nous sommes éternelles et nous ne mourrons pas, nous sommes les heureuses et nous ne connaissont pas la misère, nous sommes celles qui demeurent et nous ne partons pas, nous sommes les satisfaites et ne nous mettons pas en colère. Bienheureux celui à qui nous appartiendrons et qui nous appartiendra »

Le mari de la femme au paradis

Elle dit : « Ô Messager de d’Allah, la femme d’entre nous se marie deux fois, trois fois, quatre fois, puis elle meurt. Elle entre au paradis et ses maris aussi. Qui y sera son mari ?


Il répondit : « Ô Umm Salama, on lui demandera de choisir et elle choisira celui qui a le meilleur caractères » Elle dira : « Ô Seigneur, celui ci s’est le mieux comporté à mon égard dans la vie ici bas, fais qu’il soit mon mari »


Ô Umm Salama, le bon caractère l’emporte sur tout le bien de la vie ici bas et de la vie dans l’au delà »


(Rapporté par At Tabarani et Al Haythami en a dit dans « Majma3 Az Zawâid » 7/119 : « parmi ses transmetteurs, il y a Sulayman Ibn Kurayma qu’Abu Hatim et Ibn Udayy tiennent pour faible »)

Source : http://www.3ilmchar3i.net

Related posts

Les prénoms arabes et leurs importances

Abû 'Issa

Prendre soin de ses parents

Abû 'Issa

3 conseils pour prendre soin de sa barbe

Abû 'Issa

Votre commentaire