Image default
La prière

Les prosternations de distraction

Concernant les prosternations de distraction, il est important de savoir que le terme « Distraction, (As-Sahw) » désigne en langue arabe l’inattention ou la mégarde.

Al-Qâdi ‘Iyad a dit : « La distraction dans la prière désigne l’oubli (An-Nisyam). »

La sagesse des prosternations de distraction

Quant à la sagesse de la prosternation de distraction (Sujûd As-Sahwi), elle est d’humilier Satan qui est la cause de l’oubli et de la distraction. Il est aussi là pour remédier au manque survenu dans la prière, et de satisfaire Allah (exalté soit-Il).En complétant et en corrigeant l’adoration qui Lui est vouée. Et Allah est plus savant.

En cas d’oubli du premier Tashahhud

‘Abd Allah Ibn Buhaynah (qu’Allah l’agrée) rapporte :

Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) dirigea la prière du Dhuhr et il se releva après les deux premiers unités de prière sans s’asseoir (pour le premier Tashahhud). Les fidèles se levèrent avec lui.

Lorsqu’il arriva au terme de la prière et que les fidèles attendaient qu’il salut. Il prononça le Takbir en étant assis, se prosterna deux fois de suite, puis il salua. »

(Sahih Al Bukhari 1224).

Enseignement du hadith sur les prosternations de distraction

  • Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) accomplit la prière du Dhuhr mais oublia de s’asseoir pour accomplir le premier Tashahhud, et les Compagnons l’ont suivi car ils pensaient qu’une chose nouvelle était apparue dans la prière.
  • Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) s’est rappelé de son oubli alors qu’il était encore en prière, et lorsqu’il termina l’invocation après le dernier Tashahhud, il accomplit deux « prosternations de distraction » avant les salutations finales.
  • Les prosternations de distraction sont semblables aux prosternations accomplies dans la prière. En ce qui concerne la manière de les accomplir et ce qu’on y prononce, et si elles comportaient une formule de rappel spécifique, le Prophète (paix et bénédiction sur lui) l’aurait mentionné.
  • Les prosternations de distraction tiennent lieu de ce qui a été oublié dans la prière.
  • On ne mentionne pas pas qu’après les deux prosternations de distraction le Prophète (paix et bénédiction sur lui) ait de nouveau prononcé le Tashahhud ou une invocation, mais il a salué directement après.
  • Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) est préservé et infaillible. Mais malgré tout il peut être sujet à l’oubli ou l’inattention. Cela montre que les choses humaines ne troublent pas son infaillibilité et son Message. Cela n’est qu’une manière de légiférer, d’enseigner et d’orienter sa Communauté. Et puisque cela peut toucher le Messager d’Allah (paix et bénédiction sur lui), ce n’est pour personne une imperfection et un manque dans la religion et l’adoration.
  • La législation du fait d’accomplir les « prosternations de distraction » pour celui qui oublie le premier Tashahhud.
  • Les prosternations de distraction sont composées de deux prosternations.

Avis des 4 écoles juridiques

  • L’obligation de suivre l’imam s’il délaisse le premier Tashahhud, même si le fidèle derrière lui n’a pas oublié.
  • Le premier Tashahhud n’est pas un pilier de la prière, car s’il comptait parmi les piliers de la prière, il aurait été obligatoire de l’accomplir.
  • Le Takbir lors des prosternations de distraction est un « Takbir de déplacement », même le premier.
  • Les savants sont unanimes sur la législation des prosternations de distraction. Cependant pour L’imam As-Shâfi’i elles ne sont pas obligatoires. Alors que pour Abû Hanifâh et L’imam Malik elles sont obligatoires en cas de manque dans la prière. L’imam Ahmed à pour avis qu’elles sont obligatoires en cas d’ajout, de manque ou de doute.

Source de l’article : Boulough Al Marâm p. 335-337

Related posts

La prière du vendredi

Abû 'Issa

Comment faire la prière mortuaire (Salat Janaza)

Abû 'Issa

Les 9 conditions de la prière

Abû 'Issa

Votre commentaire