Catégorie : Apprendre la science

La catégorie apprendre la science traite sur différent sujet tels que la ‘Aqida (croyance), une rubrique sur les hadiths authentiques, des fatwa et bien d’autres choses que nous vous laissons le soin de découvrir In Cha Allah.

Apprendre la science selon la Sounnah

D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prend un chemin pour rechercher la science, Allah lui fait prendre par cela un chemin vers le paradis.

Certes les anges étendent leurs ailes pour celui qui recherche la science.
Certes tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre demandent le pardon pour le savant même le poisson dans l’eau.
Le mérite du savant sur l’adorateur est comme le mérite de la lune par rapport aux autres astres.

Certes les savants sont les héritiers des prophètes et les prophètes n’ont pas laissé comme héritage des dinars ou des dirhams mais ils ont laissé la science, celui qui la prend aura prit une part importante ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2682 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)


D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun homme n’est sorti de sa maison pour la recherche de la science sans qu’Allah ne lui facilite un chemin vers le paradis ».

(Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5617)


Le fait de parler de la religion d’Allah sans science

D’après Ibrahim Al Nakha’i, Abou Bakr As Siddiq (qu’Allah l’agrée) a dit: « Quelle terre va me porter et quel ciel va me couvrir si je dis sur le Livre d’Allah ce que je ne connais pas?! (*) ».

(Rapporté par Abd Ibn Houmayd et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 13/271)

(*) L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit: Le fait d’expliquer le Coran sans science ainsi que le fait de parler sur le sens de ses versets pour celui qui n’en est pas capable sont des choses interdites. Il y a un consensus des savants sur cela.

(Al Majmou Charh Al Mouhadhab vol 2 p 197)