Image default
Apprendre la science

La masturbation en islam : Ce qu’il faut savoir sur le sujet

Il n’y a pas de place pour le tabou en islam. En effet, les compagnons n’hésitaient pas à interroger le messager d’Allah concernant certains points liés à leur intimité. Cependant, le croyant est tenu de faire preuve de pudeur, même dans sa façon de s’exprimer. Aujourd’hui, nous allons évoquer un sujet que certains considèrent tabou et qui pourtant, suscite la curiosité de bon nombre de musulmans : la masturbation en islam.

Le jugement de la masturbation en islam

Lorsqu’une question submerge le croyant, il se doit de se tourner vers les gens de science et pas n’importe lesquels. En effet, nous vivons une époque étrange et surprenante, dans laquelle quiconque émet des fatwa. Et très souvent, ces jugements prononcés à la va-vite, ne présentent aucun fondement en lien avec la jurisprudence islamique.

Certains ont rendu licite la masturbation islam, qu’on appelle également « l’habitude secrète » ou « al ‘adatou as-siriyya’ » en arabe. Il s’agit du fait pour l’homme ou la femme de provoquer une éjaculation par sa propre action, avec ses mains ou autres. Ils ont également attribué à l‘imam Ahmed une parole qu’il n’a pas prononcée.

Cheikh Souleymane Ar-Rouhayli a affirmé l’illicéité de la masturbation islam. Pour justifier cet avis, il s’est appuyé sur le verset dans lequel Allah affirme que ne sont pas blâmables ceux qui préservent leurs sexes en dehors des rapports avec les femmes qui leur sont légitimes. La fin du verset ne présente également aucune équivoque. En effet, Allah qualifie de transgresseurs ceux qui cherchent au-delà de ces limites.

La masturbation en islam : comment se préserver ?

Allah considère donc que la préservation des sexes fait partie des bases chez le croyant. Puis, il a ajouté une exception en citant les épouses ou les esclaves. Dans cet acte, on ne peut les blâmer, ce qui signifie que les actes qui dépassent ces limites sont blâmables.

Le sens du verset en question ne prête pas à confusion. La masturbation islam concerne de nombreuses personnes, généralement les jeunes. Mais le Coran et la Sounnah nous présentent les moyens nécessaires et utiles pour s’en prémunir.

Dans un hadith, le messager d’Allah a encouragé les jeunes en capacité de se marier. Le mariage en islam va lui faire baisser le regard et préserver sa chasteté. Si le désir s’avère important, Allah lui a même permis d’avoir jusqu’à trois épouses.

Pourquoi cherche-t-on à transgresser les lois d’Allah alors qu’Il nous a comblés de bienfaits innombrables ? Que dire de ceux qui nous attendent dans l’au-delà, à commencer par les épouses du paradis ?

Quant à ceux qui présentent des moyens limités, il les incite à jeûner. En effet, le jeûne rejoint les moyens de se prémunir en limitant le désir chez l’individu. Le prophète Muhammad (paix et bénédiction sur lui) n’a donc pas mentionné la masturbation en islam pour celui qui n’a pas les capacités de se marier.

L’opposition des deux maux

Les jurisconsultes ont cité une situation dans laquelle le musulman peut avoir recours à la masturbation islam : l’opposition des deux maux. Dans ce cas-là, il accomplit le moins pire. Si la fornication se présente à lui et que le désir domine son âme, alors il peut avoir recours à cette pratique s’il sait qu’elle le détournera de la fornication.

Related posts

Possédé par un Djinn amoureux, signes et solutions 

Islam Oumma

La fornication en islam

Islam Oumma

Le statut de la sorcellerie en islam

Le N