Image default
Croyance

La signification de Qadar Allah wa masha fa’la

« Qadar Allah wa masha fa’la », écrit en arabe « قدر الله وماشاء فعل », signifie littéralement « Tel est le décret d’Allah et Il fait ce qu’il veut ». Dans le sens où Allah a décrété une chose, et que celle-ci s’est produite exactement comme Il l’a voulu. Ceci rentre dans la croyance au Destin. Qui est le 6ème et dernier pilier de la foi, et implique plusieurs points que nous allons voir. 

Les 6 piliers de la foi 

L’islam contient des fondements, et l’un de ses fondements les plus importants et d’avoir une croyance saine et véridique, basée sur l’unicité d’Allah (At tawhid). Il y a 6 piliers de la foi (al imân) que chaque musulman se doit de connaitre et de croire. Les gens de la sounna et du consensus définissent la foi comme cela : 

« Al iman est : les paroles prononcées avec la langue, la conviction du coeur et les oeuvres des membres. La foi augmente avec l’obéissance d’Allah et diminue avec la désobéissance. » (1) 

Lorsque l’ange Jibril questionna le Prophète صلى الله عليه وسلم au sujet de Al imân, il lui répondit : « C’est que tu crois en Allah, Ses anges, Ses livres, Ses messagers, au Jour dernier et au destin favorable ou défavorable. » Jibril répondit alors : « Tu as dit vrai. » Rapporté par Al Bukhari dans « Al iman » n°50

Qadar allah : La croyance au destin 

Le destin, traduit en arabe « Al Qadr », c’est la prédestination d’Allah envers Ses créatures selon Son savoir antécédent et ce qu’a impliqué Sa sagesse. 

Sheikh Ibn Al Outheymin définit le destin comme étant : « La détermination par Allah le Très Haut de tout ce qui arrive dans l’univers et le déroulement des choses conformément à Sa science et Sa sagesse. » (2)

Ainsi, la parole « Qadar Allah wa mâcha fa3la » prend tout son sens lorsque l’on est confronté à certaines épreuves. Dont nous ne sommes pas maitres. En tant que croyants, nous devons, peu importe l’épreuve qui nous touche, bonne ou mauvaise, nous en remettre uniquement à Allah. De nombreux ahadith (pluriel de hadith) et versets du Coran évoque le Qadr : 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit: « Sois attentif à tout ce qui t’est utile et demande l’aide d’Allâh, mais ne baisse pas les bras. Si un malheur te touche, ne dis pas : « Ah ! Si j’avais fait ceci ou cela », Mais dis plutôt : « C’est Allâh qui m’a prédestiné cela et ce qu’Il a voulu est arrivé. » Car l’emploi de «Si» par regret ouvre les portes aux œuvres du diable. » Rapporté par Mouslim.

Qadar Allah wa masha fa’la ce qui faut savoir

Le musulman doit savoir que si Allah prédestine une chose pour lui, elle aura lieu quoi qu’il arrive. Et si Allah a décidé qu’une chose ne le toucherai pas. Celle-ci n’atteindra pas le croyant peu importe les événements et l’acharnement des gens si telle est la situation. 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Sache-le, si la communauté se réunissait pour t’être utile, elle ne te serait utile que par quelque chose qu’Allâh aurait écrit en ta faveur. Et s’ils se réunissaient pour te causer dommage, ils ne te causeraient dommage que par quelque chose qu’Allâh aurait écrit à ton encontre (les calâmes fussent-ils relevés et les feuillets secs). » Hadîth rapporté par al-Tirmidhî (n° 2635)

Et Il صلى الله عليه وسلم a dit : « Sache que rien de ce qui doit te manquer ne saurait t’atteindre et rien de ce qui doit t’atteindre ne saurait te manquer… »

Allah dit dans le Coran :  « Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup ». Sourate La consultation verset 30

Et aussi :  « …et tout mal qui t’atteint vient de toi-même… ». Sourate Les femmes verset 79

La croyance au destin : ce que cela implique (3) 

Croire au destin, qu’il soit bon ou mauvais. Implique de la part du croyant la compréhension et la croyance de ces 4 points : 

  1. Al ‘ilm, la science : Croire qu’Allah connait toute chose. Dans sa globalité et dans son plus infime détail, que cette chose appartienne au passé ou au futur, que celle-ci soit en relation avec Ses actes ou ceux de Ses serviteurs. 
  1. Al kitâba, l’écriture : Croire qu’Allah a tout écrit sur Al-Lawh al-Mahfoûdh, la tablette préservée, qui se trouve auprès de Lui. 

Dans l’authentique de Mouslim, d’après AbdAllah Ibn ‘Amar Ibn Al-‘As : « Jai entendu le messager dAllah صلىاللهعليهوسلم dire : « Allah a écrit la prédestination de toutes les choses cinquante mille ans avant quIl ne crée les cieux et la terre ».

  1. Al machia, la volonté : Croire que toutes les choses créées n’existent que par la volonté d’Allah. Qu’elles soient reliées directement aux oeuvres d’Allah ou à celles de Ses créatures.

« Ton Seigneur crée ce quIl veut et Il choisit », Sourate Les Récits, v. 68

« Et si Allah avait voulu, Il leur aurait donné laudace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. » Sourate Les Femmes, v. 90

  1. Al khalq, la création : Croire que toutes les choses existantes. Qu’elles soient concrètes ou abstraites, sont la création d’Allah, cela dans leur essence, leurs caractères et leurs mouvements. 

« Allah est Le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant. » Sourate Les Groupes, v.62

Qadar allah : Destin et libre arbitre 

Ces deux termes sont très souvent confrontés et sont à l’origine de nombreuses questions légitimes. En effet, nous savons qu’il y a le destin d’Allah, comme nous l’avons expliqué précédemment, mais qu’en est-il du libre arbitre, les pensées et les actes qui définissent d’une certaine façon ce que nous sommes et ce que nous faisons ? La question a été posé à Sheykh Muhammad Al Wusabi de cette manière : L’être humain a t’il un libre arbitre ? 

« L’être humain a un libre arbitre et est à la fois dirigé (selon son destin) : 

  • Quant au fait quil ait un libre arbitre : c’est parce qu’Allah سبحانه و تعالى lui a donné une raison. Une ouïe, une vue et une volonté. Il peut par conséquent distinguer le bien du mal. Ce qui est profitable de ce qui nuit, et ainsi choisir ce qui lui convient. Et c’est pour cela qu’il s’est vu imposer des ordres et des interdictions. Et ainsi mérite d’être récompensé pour son obéissance à Allah et Son Messager, et d’être châtié pour sa désobéissance.
  • Quant au fait quil soit dirigé : c’est parce qu’il ne sort pas avec ses actes et ses paroles de la prédestination d’Allah et Sa volonté universelle. Comme Allah سبحانه و تعالى dit : « Nul malheur natteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne layons créé ; et cela est certes facile à Allah. » Sourate Al-Hadîd, v.22 » 
  1. Tiré du livre « Leçons de tawhid Al Qawl al mufîd », de Sheikh Muhammad Al Wusabi, aux éditions TAWBAH, page 53 
  2. https://www.islamsounnah.com/la-bonne-croyance-dans-le-qadar-destin-sheikh-ibn-outheimine/
  3. http://www.3ilmchar3i.net/article-la-foi-au-destin-114354414.html
  4. https://salafislam.fr/letre-humain-a-t-libre-arbitre-shaykh-muhammad-al-wasabi/ (fatwâ n°4513, datée du 4/11/1401H)

Articles Similaires

La médisance (Al-Ghibah)

Abû 'Issa

Qu’est ce que le tawaf ?

Abû 'Issa

Les 99 noms d’Allah

Abû 'Issa

Votre commentaire


error: Le contenu du site est protégé !