Image default
Épouse & Mère

Comprendre et respecter l’awra de la femme en Islam

L’awra est un terme arabe fréquemment utilisé en Islam. Il décrit les parties du corps d’un individu qui doivent être couvertes en public. Il est aussi considéré comme un concept moral et religieux important. Car c’est un moyen de protéger la pudeur et la dignité des personnes. Couvrir ses parties éligibles du corps est considéré comme un acte de piété envers Allah. Il permet également de maintenir une société respectueuse et décente. Connaître et respecter cette obligation religieuse est un devoir pour tout musulman et musulmane. Car cela montre leur dévouement envers leur religion et leur engagement à vivre selon ses enseignements. À l’ordre du jour découvrons ensemble la awra femme !

Définition de l’awra en islam

Le terme « awra » en arabe signifie « partie cachée » ou « partie vulnérable ».

Origine : nombreux sont les versets coraniques qui abordent ce mot. Il est utilisé pour décrire les parties du corps qu’il est nécessaire de couvrir.

Dans le Coran, elle désigne les parties du corps qu’il est obligatoire de cacher en public. Les versets 24:31 et 33:59 mentionnent explicitement la nécessité de couvrir les parties intimes pour les hommes et les femmes.

Plusieurs hadiths abordent cela en détaillant les parties du corps qui doivent être couvertes pour les hommes et les femmes. Selon les hadiths rapportés par Bukhari et Muslim, l’awra comprend le sexe, la poitrine et les cuisses pour les hommes. Pour les femmes, cela inclut tout le corps, à l’exception du visage et des mains.

Les parties couvertes de la awra femme

Le Coran enseigne que les parties couvertes sont le corps et la poitrine des femmes. Selon le verset suivant, les femmes doivent couvrir leurs parties intimes. Elles ne montrent leurs atouts que pour leurs maris ou pour leurs proches : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de préserver leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît, et de rabattre leur voile sur leur poitrine. » (Coran 24:31)

Il existe de nombreux hadiths sur le sujet de l’awra. Dans un hadith rapporté par Abdullah ibn Mas’ud, le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Que chacun d’entre vous ne montre de son corps que ce qui ne peut être caché. » Bukhari

Les savants musulmans ont également donné leur avis sur la question. Selon certains, le corps entier des femmes à l’exception du visage et des mains doit être couvert.

D’autres considèrent que les pieds peuvent également être découverts, notamment chez certains hanafites.

Il est important de noter que les opinions varient sur les parties exactes couvertes. D’autres encore considèrent que tout le corps doit être couvert, y compris le visage, les mains et les pieds. C’est le cas de nombreux oulémas en Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe arabe.

Awra femme : Différence entre les lieux publics et privés

La ‘awra de la femme en public doit être couverte. C’est ce que souligne le verset suivant : « Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles. » (Coran 33:59)

Par exemple, un hadith stipule : « Lorsqu’une femme sort de chez elle, l’ange la plus proche d’elle dit : « Ô Seigneur, cette femme est sortie pour s’exposer et être admirée. » (Rapporté par Al-Tirmidhi)

Les savants sont d’accord sur le fait que la ‘awra de la femme en public doit être couverte. Aussi, la tenue vestimentaire appropriée est un hijab qui couvre tout son corps, à l’exception du visage et des mains. Par conséquent, il n’y a aucun débat possible sur le port du hijab. Celui-ci est obligatoire pour la femme musulmane à l’unanimité des savants.

Cependant, la awra peut être révélée devant certaines personnes. Entre autres, il s’agit du mari, des proches parents, des enfants, des esclaves et des femmes.

Le Coran décrit ces relations en termes de confiance et d’intimité dans certains versets. « Les épouses sont pour vous un champ de culture. Allez à votre champ comme vous le voulez. » (Coran 2:223)

Les hadiths enseignent également les règles pour la ‘awra en privé. « Aucun homme ne peut être seul avec une femme, sans qu’il y ait avec eux un tiers digne de confiance. » (Rapporté par Al-Bukhari)

Les savants sont d’accord sur le fait que la ‘awra en privé est relative à la relation entre les personnes concernées. De plus, la révélation de celle-ci en privé est permise seulement dans les relations de confiance et d’intimité.

Il est tout de même important de préciser que les parties intimes ne peuvent être vues qu’entre un mari et sa femme. Sauf cas de nécessité comme le fait d’aller chez le médecin, lors d’un accouchement etc.

La différence entre les deux

En public, la ‘awra doit être couverte complètement pour éviter tout harcèlement ou distraction pour les autres, surtout pour la femme.

Les règles pour les parties à cacher sont fondées sur des versets coraniques, des hadiths et des avis de savants. Tout cela contribue à préserver la modestie et la dignité des femmes en Islam.

Les vêtements portés doivent aussi se conformer aux enseignements de l’Islam en matière de pudeur et de modestie (vêtements larges, hijab, qamis etc.)

Related posts

Courte biographie de Khadija bint Khuwaylid

Le N

3 conseils pour acquérir un bon comportement

Islam Oumma

Comment faire les grandes ablutions

Islam Oumma