Image default
Apprendre la science

Péchés capitaux en Islam : Un regard sur les grandes interdictions

La religion parfaite de l’islam nous enjoint à effectuer des actes de bonté et à s’éloigner des actes blâmables et donc in fine, de tous péchés. Et pour cause, les péchés nous mènent tout droit sur le mauvais chemin et nous éloigne de la récompense ultime qu’est le Paradis. Mais quels péchés sont considérés comme capitaux en islam ? Quelles en sont les preuves dans le Coran et La sounnah ? On aborde ces questions en détail. 

Les péchés capitaux kézako ?

Il s’agit ici de déterminer ce que signifie le péché dit capital. En quelques mots ce type de mauvaises actions est considéré comme capital aux vues de la gravité qu’il reflète de façon incontestable. En effet, ils sont désignés plus précisément comme destructeurs. Autrement dit ils mènent sans nul doute à la perte de celui qui les commet. Et pour illustrer nos propos, plusieurs haadiths mettent en lumière ce caractère destructeur qui mène à la perte.  Abû Hourayrah, qu’Allah l’agrée, relate que le Prophète ﷺ a dit : « Eloignez-vous des sept péchés destructeurs ! » […] (rapporté par Al Bukhari et Muslim)

Dans la suite du hadith, les Compagnons interrogèrent à savoir lesquels sont-ils ? Voyons tout de suite.

Quels sont les péchés capitaux en islam ? 

Le hadith continu : […] Ainsi les compagnons interrogèrent : « Ô Messager d’Allah ! Quels sont-ils ? » Il ﷺ répondit : « Donner un associé à Allah, pratiquer la sorcellerie, tuer une personne dont Allah a rendu l’âme sacrée – sauf s’il s’agit d’un droit -, prendre des intérêts, spolier le bien de l’orphelin, fuir le jour de la bataille et lancer de [fausses] accusations contre les croyantes chastes et insouciantes. ». Et ce hadith est authentique et rapporté par Al-Bukhari et Muslim. Incontestablement ces péchés capitaux sont certes destructeurs, et peuvent être commis par le croyant dans différents domaines notamment.

Le plus grand des péchés capitaux est donc l’association ou le polythéisme appelé en arabe le chirk. Cet acte contraire à l’Unicité d’Allah subhanahu wa t3la est le péché le plus grave. Il s’agit d’un péché impardonnable.

Un péché qu’Allah ne pardonne pas

Comme nous l’avons vu, l’association à Allah constitue le premier des 7 péchés capitaux en islam que nous avons cités. Et pour cause : il s’agit de la plus grande injustice que le serviteur peut commettre à l’égard de Allah l’Unique. 

A ce sujet, Allah ta3la dit dans Sa Noble Parole, dans la traduction des sens du verset 48 de la sourate An-Nissâ’ : « Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe quoi que ce soit. Et Il pardonne ce qui est moindre, à qui Il veut. Quiconque associe à Allah aura forgé un péché immense.”

En outre, Abu Dharr rapporte que le Messager d’Allah ﷺ a dit : “Allah dit : “Ô fils d’Adam ! Tant que tu M’invoqueras et espéreras en Moi, Je te pardonnerai tes péchés, sans Me soucier de leur nombre. Ô fils d’Adam ! Si tes péchés atteignaient les limites du ciel et qu’ensuite tu implores Mon pardon, Je te pardonnerai. Ô fils d’Adam ! Si tu venais à Moi en ayant couvert la terre de tes péchés, puis que tu Me rencontres sans rien M’avoir associé, Je te donnerai de quoi la couvrir de pardon.” (Sahih Al Jami’)

Alors pourquoi Allah ne pardonnera le premier des péchés capitaux en islam ?

La réponse à cette question est on ne peut plus logique. Nous parlons du Créateur. Le Seul et L’Unique. Celui sans qui rien de vie. Celui qui a créé les cieux et la terre et tout ce que se trouve entre les deux. En outre, Celui sans qui rien ne se passe dans cette galaxie sans Sa Volonté. 

Celui qui pourvoit à tous nos besoins ainsi qu’à toutes être vivants dans cette vie. L’Unique qui fait naitre le jour dans la nuit et fait disparaitre le jour dans la nuit. 

Le Seul qui mérite l’adoration, celui qui possède les Plus beaux Noms. Comment pourrions-nous nous prosterner devant n’importe quel autre si ce n’est devant Le Tout Puissant Créateur de l’Humanité ? Inconcevable, vous en conviendrez.

Qu’Allah nous raffermisse sur l’unique voie qui nous mène à Son Vaste Paradis.

Related posts

La prise de sang pendant le Ramadan

Islam Oumma

L’Université Islamique de Médine, une institution saoudienne d’excellence

Le N

Le dernier sermon du prophète Muhammad ﷺ

Le N