Image default
Apprendre la science

Les 4 écoles de jurisprudence

Il existe en islam 4 écoles de jurisprudence, que l’on appelle « madhab », ou « madhahib » au pluriel, fondées par des grands imams de l’islam connus jusqu’à ce jour.  Ces écoles sont des écoles de pensées religieuses qui forment le droit musulman. Il est important de rappeler que la divergence dans la religion musulmane n’existe qu’au niveau du Fiqh (Jurisprudence), mais pas dans la ‘Aqîda (Croyance). Ces 4 écoles présentent ainsi des différences dans les branches de la jurisprudence, mais s’appliquent toutes à suivre le Coran et la sounnah selon la compréhension des pieux prédécesseurs. 

Quelles sont les 4 écoles de jurisprudence en islam ? 

Comme nous l’avons mentionné, il existe donc 4 écoles de jurisprudence et 4 imams à la tête de ces écoles : 

  • Le madhab Shafi’i, érigé par l’imam Ash Shafi’i, et répandu en Egypte, aux Comores, en Indonésie, dans le golfe persique ou encore aux Philippines. 
  • Le madhab Malikite, érigé par l’imam Mâlik Ibn Anas, se trouve principalement en Afrique du Nord, de l’Ouest ainsi qu’au Soudan. 
  • Madhab Hanafite, a été érigé par l’imam Abu Hanifa. Cette école est la plus ancienne des 4 écoles sunnites, et elle est très présente en Turquie. En Inde ou encore au Pakistan. 
  • Le madhab Hanbalite, érigé par l’imam Ahmed Ibn Hanbal, est essentiellement présent en Arabie Saoudite. 

Doit-on obligatoirement suivre une école de jurisprudence en particulier ? (1) 

Beaucoup se demande si l’on doit suivre un madhab en particulier, voir même si c’est une obligation, ou un manquement de délaisser cela. Comme Sheykh ‘Abd Ar Razzaq l’a très justement rappelé, si l’on nous demande : « Quel est ton école de jurisprudence ? », répond par ton suivi du Prophète. 

Il est connu que selon le pays dans lequel on vit, certaines écoles sont plus suivies que d’autres, et il n’y a pas de mal à s’instruire sur cette école de jurisprudence en particulier lorsque celle-ci est répandue dans le pays. Cependant, le croyant ne doit jamais privilégier l’avis d’une école s’il sait que la guidée du Prophète s’y oppose. 

A ce sujet, l’imam Mâlik a dit : « On peut prendre l’avis de tout le monde et le délaisser, sauf l’habitant de cette tombe* ». 

* C’est à dire le Messager d’Allah 

L’obligation réside donc, comme l’a dit Sheykh Ibn Al Utheymin (2), dans le fait de devoir suivre le madhab du Messager d’Allah, et personne ne doit faire prévaloir l’avis de quiconque sur la parole d’Allah et de son Prophète. 

Allah dit dans le Coran : « Que ceux qui s’opposent à son ordre prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » Sourate 24, verset 63

Allah dit : « Et obéissez à Allah et au Messager afin qu’il vous soit fait miséricorde. » Sourate 3, verset 132 

Quelle position adopter face à ces divergences ? (3)

Il est parfois difficile, en tant que musulman de la masse, de savoir quelle attitude avoir face aux divergences, et comment se positionner en fonction de ces écoles de jurisprudence. 

Il est important avant tout de bien avoir en tête que la seule voie à suivre. La seule « école de jurisprudence » à qui se fier est celle du Prophète Muhammad. Et l’un des 4 imams a d’ailleurs dit à ce sujet : « Si un hadith est authentique, alors c’est mon madhab ». 

L’attitude à avoir en cas de divergence. Que ce soit entre les imams ou entre les savants, a été expliqué selon différents cas.

Il est important de retenir que notre devoir est de rechercher la vérité, et nous devons pour cela prendre la preuve la plus solide, ce qui semble être le plus proche du haqq. 

Les 4 imams ainsi que les savants, qui sont les héritiers des Prophètes, seront récompensés pour leurs efforts de compréhension. Même dans l’erreur, car personne n’est à l’abris de cela ici-bas. Cependant, les croyants qui apprennent leur religion se doivent de ne pas suivre n’importe quel avis, et ont le devoir de réfléchir pour rechercher la vérité. (4)

Quel est l’avis concernant le suivi aveugle (taqlid) ? 

Rappelons que le taqlid est « l’acceptation de la parole d’une personne sans connaître sa preuve. » 

L’imam Abou Hanifa a dit très justement : « Il n’est permis à personne d’appliquer notre parole tant qu’il ne sait pas d’où nous l’avons puisé. » 

Sheykh Al Islam a dit à ce sujet : « Si quelqu’un dit qu’il est obligatoire d’obéir à une personne dans tout ce qu’elle dit, on lui demande de se repentir, sinon, elle doit être combattu. » Cela car c’est comme si elle avait apostasié, car cette affirmation n’est valable que pour le Messager d’Allah uniquement.

Le suivi aveugle est autorisé seulement dans le cas où la personne ne peut faire elle-même des recherches vis-à-vis des preuves données afin d’en tirer des règles. Cela peut se faire envers une personne de science qui a fait un effort de réflexion (ijtijâd) selon la Shari’a. (5)

Ceci en raison de la parole d’Allah : « demandez aux gens du rappel [les savants] si vous ne savez pas ». Sourate Les Prophètes, v.7 

Ainsi, la règle concernant le taqlid est valable que l’on suive un madhab en particulier ou non. 

Ces 4 écoles de jurisprudence en islam créent-elles une division ? (6) 

Sheykh Al Fawzan a répondu à cette question qui lui a été posé. Afin de savoir si ces 4 écoles de jurisprudence créent de la division au sein de la communauté musulmane. Question à laquelle il a répondu par la négative, en rappelant que les 4 imams étaient des gens de science, suivant le Coran et la Sounnah selon la compréhension des pieux prédécesseurs. De ce fait, si une preuve les contredisant venait à paraitre, il est obligatoire pour les musulmans de la suivre.  

L’imam Abou Hanifa a dit : « Si un hadith du Messager d’Allah nous parvient, alors nous l’acceptons sans hésiter. Et si un hadith nous parvient d’un compagnon, nous l’acceptons  sans hésiter. Et s’il nous parvient d’un successeur (tabi3i), alors ce sont les hommes et nous également des hommes. » 

(1) https://www.islamsounnah.com/quel-est-ton-madhab-ecole-de-jurisprudence-sheikh-abd-ar-razzaq-al-badr/

(2) https://www.islamsounnah.com/faut-il-suivre-un-madhab-en-particulier-sheikh-ibn-uthaymin-sheikh-et-raslan/

(3) http://www.3ilmchar3i.net/article-la-position-a-prendre-face-aux-divergences-des-savants-34355072.html

(4) https://www.islamsounnah.com/comment-agir-lors-de-la-divergence-sheikh-al-albani/

(5) http://www.3ilmchar3i.net/article-35959056.html5

(6) https://www.islamsounnah.com/les-ecoles-de-jurisprudence-les-4-madhaib-sheikh-al-fawzan/

Articles Similaires

Comment se convertir à l’islam ?

Abû 'Issa

La valeur du temps en islam

Abû 'Issa

La Mecque, la destination bénie

Abû 'Issa

Votre commentaire


error: Le contenu du site est protégé !