Image default
Coran

Les mérites de la sourate al Kafiroun

Sourate emblématique du désaveu, la sourate al Kafiroun est une sourate que notre prophète ﷺ récitait très souvent lors de ses prières. 

En plus de s’adresser aux polythéistes en particulier, elle renferme tout aussi de nombreux mérites. Zoom sur la sourate al Kafiroun.

La révélation de sourate Al Kafiroun

La sourate Al Kafiroun est la 109ième sourate du coran. Sa révélation se fait à La Mecque. Elle comporte 6 versets et tire son nom du mot al-Kafiroun cité dans le premier. Al Kafiroun est révélée à au prophète dans un contexte où les polythéistes de Quraych persécutaient les musulmans. Et redoubler d’efforts dans leurs propositions « extraordinaires » en négociation cultuelles !

En effet, selon `Abdullah Ibn `Abbâs, les Qurayshites dirent au Prophète : « Nous te donnerons tellement de richesses que tu deviendras l’homme le plus riche de La Mecque. Nous te donnerons n’importe laquelle des femmes qui te plaisent en mariage. Nous sommes prêts à te suivre et à t’obéir comme notre chef, à la seule condition que tu ne dises pas de mal de nos dieux. Si cela ne te convient pas, nous te ferons une autre proposition qui sera aussi bien à ton avantage qu’au nôtre. » Quand le Prophète demanda en quoi elle consistait, ils dirent que s’il adorait leurs dieux pendant un an, ils adoreraient son Dieu pour le même laps de temps. Et c’est à ce moment précis, qu’Allah fit révélation de la sourate Al Kafiroun en réponse aux polythéistes.

Le message de sourate Al Kafiroun

Assurément sourate Al Kafiroun est un désaveu des actes que les polythéistes commettent. Autant qu’elle ordonne l’exclusivité du culte. Allah ta3la leur dit notamment, qu’ils sont en train d’adorer des fausses divinités et des idoles mensongères.

Alors que Muhamed, lui, adore le Seul et L’unique méritant l’adoration. Et ceci pour toujours et à jamais. Dès le premier verset on constate donc un désaveu total de ce que les associateurs adorent. En outre, la sourate Al Kafiroun comporte des répétitions de versets.

Et pour cause, ils ont vocation à démentir de façon clair leurs prétendues volontés d’adorer Allah de manière exclusive.

De plus, Cheikh Raslan nous expose, au sujet de ces répétitions de verset qu’un avis explique qu’elle vise à insister sur le fait que ce désaveu est valable à l’instant où il est prononcé d’une part. Ainsi que pour l’avenir d’autre part. Ainsi par la prononciation de ces répétitions, un avis s’exprime sur le fait qu’Allah leur dit qu’ils demeurent des personnes mécréantes. Et qu’ils s’obstineront à adorer les fausses divinités qu’ils se sont attribués. Enfin, la religion d’Allah ne s’établit qu’après un désaveu total du polythéisme et de tout ce qui s’y rapporte. 

Enfin, la clôture de ce désaveu se fait en rappelant aux polythéistes qu’ils ont leurs propres religions. Et quant au prophète il a sa religion. Une religion agréée auprès d’Allah : le tawhid, le monothéisme pur.

Les leçons bénéfiques à tirer de cette sourate

Les leçons bénéfiques que l’on peut retenir de cette sourate de façon précise sont au nombre de 4. Tout d’abord cette sourate est une confirmation de la croyance au décret divin et au destin. En outre, on retient la fermeté de notre prophète bien aimé dans le Tawhid.

Ainsi que sa persévérance dans l’appel à Allah et à Son Unicité. De plus, al Kafiroun met en évidence le fait que les personnes concernées par cette sourate ne seront jamais guidées.

Et qu’ils mourront polythéistes. Enfin, sourate al Kafiroun nous rappelle l’obligation de se cramponner fermement à la religion et à sa croyance. Et de ne pas prêter attention aux fausses religions. Et ceci quel que soit l’initiative entreprise par les partisans du faux de les enjoliver.

Quant aux mérites qu’elle renferme

Jabir rapporte que le messager d’Allah recita cette sourate ainsi que la sourate al ikhlas dans les deux unités accomplies après les circumambulations. (Rapporté par Muslim 1218). C’est dire son rang ! L’estime du prophète à l’égard de la sourate al Kafiroun est limpide. Ibn Umar rapporte : « 

J’ai observé le prophète un mois complet, réciter lors des deux unités de prières précédant la prière de l’aube et les deux unités suivant la prière du coucher du soleil, les sourates al Kafiroun et al ikhlas. (Sahih At Tirmidhi 417].

En outre, Farwah ibn Nawfal vint trouver le messager d’Allah et lui dit : « Ô Messager d’Allah ! Apprends-moi une chose à dire lorsque je veux dormir. » Il lui répondit :

« Lorsque tu te couches sur ton lit la nuit, récite sourate al Kafiroun car c’est un désaveu de la mécréance. » (Sahih At Tirmidhi 3403).

Enfin, le prophète ﷺ a enseigné à Ibn Abbas que « Réсіtеr ѕоurаtе Аl Іkhlаѕѕ, équіvаut аu tіеrѕ du Соrаn еt réсіtеr ѕоurаtе Аl Каfіrоun équіvаut аu quаrt du Соrаn ». rарроrté раr Тіrmіdhі еt аuthеntіfіé раr Сhеіkh Аlbаnі ).

Ainsi les mérites de Al Kafiroun sont avérés. Il est important de perpétuer la sounnah de notre prophète en la récitant dans les mêmes moments où lui-même le faisait. Wa Allahurlem.

Related posts

Sourate 18 – Al-Kahf (La Caverne) سورة الكهف

Islam Oumma

Les bienfaits du Verset du Trône

Islam Oumma

3 miracles du Coran à connaître

Islam Oumma