Image default
Croyance

Zakat al fitr – Tout ce qu’il faut savoir en 7 points

La fin du mois du Ramadan approche déjà à grands pas. Plus que quelques jours et celui que nous attendions toute l’année va déjà nous quitter… Et comme chaque année, le temps sera venu de s’acquitter de la zakat al fitr. Mais finalement, qu’est-ce que cette zakat ? Comment et quand la donner ?

Signification de la Zakat al fitr

En arabe, le terme « zakat al fitr » a une signification très particulière. En effet, cette formulation n’est utilisée que pour définir cette zakat, versée à la fin du mois béni.

  • Quant au mot « zakat », il a plusieurs significations en arabe. Cela peut vouloir dire : purification, aumône, croissance, augmentation etc. D’ailleurs, le mot « zakat » vient directement du verbe « zakka ». Ce verbe peut vouloir dire : accroître, purifier etc. Allah utilise le verbe « zakka » dans le Coran, à la sourate (87) Al A’la : 

« قَدْ أَفْلَحَ مَن تَزَكَّى » « Bienheureux l’homme au cœur exempt de toute souillure », c’est-à-dire qui se purifie des actes immoraux. 

  • Deuxièmement, nous avons le mot « fitr ». En arabe, cela désigne directement « rupture du jeûne ». C’est donc un mot spécialement utilisé pour cela. Dans la même famille de mots, on retrouve aussi le mot « iftar » et « foutour ».

On peut donc en conclure qu’approximativement, « zakat al fitr » signifie « l’aumône de rupture du jeûne ».

Obligation de donner cette aumône

Selon la majorité des oulémas, s’acquitter de la zakat al fitr est obligatoire pour le musulman. En effet, le Prophète (aleyhi salat wa salam) a ordonné cela : 

  • Selon Abdoullah Ibn Omar (qu’Allah les agrée tous les deux), le Prophète (aleyhi salat wa salam) a imposé l’aumône de la rupture du jeûne : un sa’ de dattes, ou un sa’ d’orge pour le serviteur et l’homme libre, pour les hommes et les femmes, pour les vieux et les jeunes parmi les musulmans. Et il a ordonné qu’elle soit donnée avant la sortie des gens pour la prière. Boukhari et Mouslim

Elle doit être versée par tout musulman pubère et capable de s’en acquitter, en charge de son foyer.

La plupart du temps, c’est l’époux qui s’acquitte de la zakat car c’est lui qui est en charge de son foyer. Il doit donc donner l’aumône de la rupture du jeûne pour lui-même d’abord. Mais il doit aussi la donner pour toute personne qui est sous sa charge : parents, enfants, épouse(s) etc.

Que faut-il donner ?

L’imam Abou Hanifa a autorisé de payer cette aumône en monnaie. Cependant, la majorité des savants disent que la zakat al fitr doit être reversée en nourriture seulement, aux ayants-droits. Nous prendrons donc l’avis qu’elle doit être versée en nourriture uniquement.

  • Concernant ce qu’il faut donner en quantité de nourriture, là aussi il existe un hadith. Abou Saïd Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) disait : « Nous sortions l’aumône de rupture du jeûne avec un sa’ de nourriture, un sa’ d’orge, un sa’ de dattes, un sa’ de fromage ou un sa’ de raisins secs. » Boukhari et Mouslim
  • Le « sa’ » était une unité de mesure utilisée au temps du Prophète (aleyhi salat wa salam). Elle correspond à quatre « moudd », autre unité de mesure. En d’autres termes, le sa’ est la quantité que l’on peut mettre quatre fois entre ses deux mains collées. Cela correspond à peu près à deux « litres » de denrées alimentaires.
  • Concernant la nourriture à donner, cela dépasse les aliments cités dans la parole d’Abou Saïd Al Khoudri (qu’Allah l’agrée). Il est possible de donner des lentilles, du blé, de la semoule etc. Il faut essayer de donner aux ayants-droits ce qui est souvent consommé dans leur pays.

Voici un tableau d’équivalences concernant les quantités, celles-ci sont approximatives :

zakat al fitr

Qui a droit à la zakat ?

La zakat al fitr ne peut être donnée qu’à des musulmans. Ceci afin de préserver et de souder la communauté en ces jours bénis.

Seules les personnes pauvres ou nécessiteuses peuvent recevoir cette aumône de fin du jeûne.

Les personnes ne pouvant pas percevoir l’aumône de rupture du jeûne

Si les pauvres et nécessiteux ont droit à la zakat, il existe plusieurs catégories de personnes qui n’ont pas droit de la recevoir :

  • Certains membres de la famille de celui qui donne la zakat (époux, enfants, parents et grands-parents) ;
  • Les gens riches car cela n’a aucun intérêt pour eux ;
  • Les non-musulmans, sauf « ceux dont les cœurs sont à gagner » S.9, V.60 ;
  • Les gens en bonne santé qui peuvent travailler mais qui ne travaillent pas ;
  • Les gens en bonne santé et qui travaillent.

Quand la donner ?

Les oulémas sont unanimes quant au fait de devoir distribuer la zakat al fitr avant la prière de l’Aïd. Si elle est donnée après, elle n’est plus valable et sera comptabilisée comme une simple aumône.

Il est donc très important de s’en acquitter avant la prière. Par conséquent, il est possible de verser l’aumône le jour de l’Aïd, ou même un ou deux jours avant. D’autres avis existent également.

Où la donner ?

De manière générale, les musulmans peuvent donner leur zakat al fitr à la mosquée. Elle se chargera ensuite de la distribuer aux plus pauvres. Le mieux serait donc de prendre contact avec la mosquée la plus proche de chez vous.

Il est également possible de donner sa zakat en ligne, à des associations humanitaires. Pour cela, il faut payer le montant de la zakat à l’association en question. Celle-ci se chargera ensuite de la reverser en nourriture le jour de l’Aïd ou un peu avant.


Articles Similaires

La signification de tawakkul

Abû 'Issa

3 conseils pour patienter face au mal des gens

Abû 'Issa

Les jours blancs

Abû 'Issa

Votre commentaire


error: Le contenu du site est protégé !