Image default
Croyance

Qu’est ce que le tawaf ?

Le tawaf (الطَواف en arabe) désigne les circumambulations, aussi appelées circonvolutions, que les pèlerins effectuent lors du pèlerinage à la Mecque, Al Hajj, mais aussi lors de la Omra, que l’on nomme aussi par le petit pèlerinage. 

Le tawaf : en quoi consiste t’il ? 

Les circumambulations font parties des rites obligatoires pour les pèlerins et consistent à effectuer 7 tours autour de la Maison sacrée, tout en ayant l’intention ferme d’adorer Allah, le Seigneur des Mondes. 

Allah a dit : « Et purifie Ma Maison (1) pour ceux qui font le tawaf (2), pour ceux qui sont debout, ceux qui s’inclinent et se prosternent (3) ». Sourate Al Hajj, verset 26 

(1) C’est à dire la Ka’ba.

(2) Le tawaf est une adoration qui consiste à faire sept tours autour de la Ka’ba.

(3) Ces trois termes désignent les actes de la prière.

Allah dit : « qu’ils tournent autour de l’Antique Maison ». Sourate Al Hajj, verset 29 

Le tawaf n’est légiféré qu’autour de la Ka’ba et à aucun autre endroit ailleurs sur cette Terre. Quiconque accomplirait le tawaf. Ou ce qu’il pense être le tawaf, à un autre endroit (comme une tombe, un mausolée, ou autre) tombe dans le polythéisme majeur (shirk Akbar), qui est le plus grand péché auprès d’Allah. Ceci est une habitude qui relève de l’époque anté-islamique et qui a été révolu avec l’arrivée de l’islam.

Et quiconque pense se rapprocher d’Allah en effectuant le tawaf autour d’autre chose que la Ka’ba tombe alors dans l’innovation. (1)

Le tawaf meilleur que la prière ? 

Selon plusieurs ahadith, le tawaf est meilleur que la prière pour ceux qui n’habitent pas Mecca : 

D’après Ibn Jourayj : « J’ai entendu des étrangers* interroger ‘Ata : « Est-ce que pour nous le tawaf est plus méritoire ou bien la prière ? » Il a dit : « En ce qui vous concerne le tawaf est meilleur car vous ne pouvez pas pratiquer le tawaf sur votre terre tandis que là-bas vous pouvez pratiquer la prière ». Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Mousannaf n°9027 et authentifié par Cheikh Wasiyou Allah ‘Abbas

(*) C’est à dire des gens qui n’étaient pas des habitants de La Mecque alors que ‘Ata était lui un habitant de La Mecque.

Les rites liés aux circumambulations

Il faut savoir qu’il y a des étapes à respecter, ainsi que des actes obligatoires et recommandés lorsque l’on effectue le tawaf une fois arrivé à la Ka’ba: 

  • Il faut se rendre à la pierre noire et lui faire face. Si possible la toucher de la main droite et l’embrasser. S’il n’est pas possible de la toucher avec la main. Alors il faut la toucher avec un bâton ou une chose semblable, et si cela n’est pas possible, il faudra alors la saluer de loin toujours avec la main droite 
  • Faire une fois le takbir (Allahu Akbar) dès que l’on salue la pierre noire et le répéter une fois à chaque tour lorsqu’on la voit 
  • Accomplir les 7 tours de la Ka’ba en laissant celle-ci toujours sur notre gauche. Un tour étant représenté par le circuit de la pierre noire à la pierre noire
  • Pour le tawaf d’arrivée et uniquement lors de celui-ci, il faudra trottiner pour les 3 premiers tours puis marcher pour les 4 derniers tours. 
  • Toujours dans le cas du tawaf d’arrivée, les hommes doivent découvrir leur épaule droite
  • Toucher si possible le coin yéménite de la Ka’ba avec sa main droite et faire le takbir sans l’embrasser. Si il est impossible de la toucher, il n’est pas légiféré de la saluer 
  • Dire les invocations prescrites entre le coin yéménite et la pierre noire 

Il y a encore énormément d’obligations et de recommandations très précises à connaitre au sujet du tawaf. Il est donc important d’étudier ce sujet dans le détail. Afin de pouvoir effectuer un pèlerinage comme nous l’a enseigné notre bien aimé Prophète صلىاللهعليهوسلم. 

Nous vous conseillons notamment ces deux livres pour connaitre les rites du hajj et de la Omra. Et ainsi pratiquer le tawaf selon les règles islamiques : 

Les différents moments du tawaf 

  • Les circumambulations d’arrivée 
  • Les circumambulations du déferlement, aussi appelées les circumambulations de la visite (tawaf az ziyârah) : ce tawaf n’est effectué et valide qu’après la station à ‘Arafat, et doit être accompli après avoir quitté Muzdalifa, à la fin de la nuit de l’Aid. 

Allah dit : « Puis qu’ils achèvent leurs rites, se nettoient des impuretés , s’acquittent de leurs voeux et qu’ils tournent autour de l’Antique Maison. » Sourate Al Hajj, verset 29

  • Les circumambulations d’adieu : Lorsque les pèlerins souhaitent quitter la Mecque. Il doivent accomplir un tawaf d’adieu, afin que leur dernier acte d’adoration se déroule à la Maison sacrée. (sauf pour les habitants de Mecca)

Ibn ‘Abbas a dit : « Les gens partaient de tout côté, et le Prophète صلىاللهعليهوسلم a dit : « Qu’aucun d’entre vous ne parte sans que la dernière chose qu’il accomplisse ne soit les circumambulations d’adieu. » Rapporté par Muslim (1327)

Il y a aussi le tawaf spécifique pour la Omra. Qui a lieu pendant ce petit pèlerinage qui comporte d’autres rites. 

La grande récompense de cette adoration

Exécuter les circumambulations de manière légiférée comme l’a rapporté le Prophète صلىاللهعليهوسلم.Tout en ayant purifié son intention, est gage d’un grand mérite auprès d’Allah comme nous le montre ce hadith :

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar : J’ai entendu le Prophète صلىاللهعليهوسلمdire : « Certes le fait de toucher la pierre noire et le coin yéménite fait partir les péchés ». Je l’ai entendu dire : « Celui qui fait sept tours de tawaf (1) en les comptant (2) et prie deux unités de prière est comme celui qui a affranchi un esclave ». Et je l’ai également entendu dire : « Aucun homme n’a levé son pied ou l’a posé sans qu’il ne lui soit inscrit 10 bonnes actions, qu’il lui soit enlevé 10 péchés et qu’il soit élevé de 10 degrés (3) ». Rapporté par l’imam Ahmed (4462) et authentifié par Cheikh Albani

(1) Le tawaf est une adoration qui consiste à faire sept tours autour de la Ka’ba. Cette adoration est légiférée durant les rites du hajj, durant les rites de la ‘omra ou bien de manière surérogatoire.

(2) Cheikh Albani a dit: « Il y a dans ceci une allusion au fait que dans les actes méritoires qui sont conditionnés par un nombre précis. Il faut forcément s’accrocher à ce nombre précis sans rien y rajouter ni en enlever ». (Sahih Targhib Wa Tarhib vol 2 p 26)

(3) Ceci est la récompense des pas effectués dans le tawaf.

(1) Explications tirées du livre « Tout savoir sur le hajj et la omra » aux éditions Tawbah 

Articles Similaires

Le Hajj

Abû 'Issa

Les 99 noms d’Allah

Abû 'Issa

La réalité de l’Enfer

Abû 'Issa

Votre commentaire


error: Le contenu du site est protégé !